• ZOO James Patterson et Michael Ledwidge

     

    Traduit de l’américain par Sebastian Danchin,

    le nouveau roman de James Patterson,

    co-écrit avec Michael Ledwige,

    Zoo,

    est  disponible  aux éditions de L'Archipel.


    James Patterson revient à la SF,  au thriller apocalyptique et semble vouloir marcher sur les traces de Pierre Boule avec ce nouveau roman.

     

    Partout, dans le monde, les animaux, domestiques et sauvages, agissent étrangement.

    Ils se rassemblent en groupe et attaquent les humains.

     

    Jackson Oz, étudiant en biologie à l’Université de Californie,

    le narrateur, est le premier à avoir développé des théories sur le  CHA,

    Conflit Humano-Animal.

     

    Pour une raison inconnue, les animaux perdent la boule ...

     

    "Et voilà que se manifeste à nouveau la Mauvaise Odeur. Elle sort des immeubles, des appartements, de la tuyauterie, des rues, des ruelles et des égouts, des voitures et de l'autobus.

    Elle sort de partout à la fois.

    La mauvaise odeur est celle des gens."

     

    Aidé par Chloé, scientifique française,  Oz tente de faire prendre conscience aux grands de ce monde que l’humanité court à sa perte.

    "Le monde se transformait en zoo. Un zoo sans cages."

     

    Leurs péripéties mouvementées les emmènent dans la savane africaine

    et dans les grandes villes américaines.

     

    S'intercalent des attaques brutales, féroces, minitieusement décrites,

    (âmes sensibles s'abstenir...)

    d'animaux à l'encontre de l'espèce humaine.

     

    "... traverse l'avenue à quatre pattes. Il franchit la grille restée ouverte,

    suivi par la horde d'animaux dans un déferlement de crocs et de griffes,

    un tonnerre de hurlements et de claquements de mâchoires."

     

    Voici un roman vite lu ; les chapitres sont courts et nous plongent directement dans le vif du sujet.

    Le style est fluide, simple et agréable.

    Oz, le narrateur nous prend à témoin, nous livre régulièrement les développements de ses réflexions

    et  fait preuve d'humour dans certaines situations dramatiques.

    J'ai juste regretté  le moment où l'on fait  un grand bond  de 5 ans dans le futur,

    le sentiment d'avoir  manqué quelque chose.

     

    Sinon, je n'ai pas boudé mon plaisir, ce livre étant un réel divertissement,

    une sorte de roman de Michael Crichton grand public,

    sans grand discours scientifique mais avec une

    explication de fin,

    un message écolo sous-jacent et une vraie mise en garde...

     

    Un tel scénario pourrait-il se produire?

    Je ne vais plus regarder mon chat de la même façon à présent!


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :