• Rue des Voleurs/Mathias ENARD

    "Rue des voleurs", de Mathias Énard, premier

    lauréat du Goncourt des étudiants de Beyrouth

    avt_mathias-enard_6310

                                                                                                              

    a1caa15c

     

    rue-des-voleurs_galleryphoto_portrait_std
     
     
    a1caa15c
     

    Tout commence à Tanger. 

    Lakhdar, 17 ans, traîne donc les rues de Tanger avec son pote Bassam. Tandis que résonne le fracas des printemps arabes, ils rêvent de bateaux (pour l'Espagne) et de filles peu farouches. La vie de Lakhdar bascule le jour où il est surpris, dans l'intimité, avec sa cousine Meryem : jeté à la rue par son père, épicier et dévot, le jeune homme entame une folle dérive qui le conduit jusqu'à Barcelone, secouée par les "indignés".

     

    Swinguant comme un polar, cette anti-Odyssée des temps modernes est un hymne à la littérature - "seul endroit sur terre où il fasse bon vivre", dit Lakhdar, lecteur époustouflant.

    Cette Rue des voleurs  possède  un souffle rare. Et une chute - chut ! - magnifique.

     

    a1caa15c

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :