• Les Impostures du réel Frédérick Tristan

     

    Editions Le Passeur

     

     

    Frédérick Tristan


    Prix Goncourt  1983 pour "Les Egarés"


    Agé de 83 ans, il publie à l'occasion de cette rentrée, un roman sur lequel il a travaillé une cinquantaine d'années.

     



    Le narrateur, Paul Fromentin, décrit dans cet ouvrage ses errances de jeune adolescent mal aimé de sa mère, en quête de sa véritable identité et d'un sens à sa vie.

     

    Son récit constitue le parcours intiatique d'un jeune garçon confronté à une situation familiale chaotique.

    Paul ne comprend pas pourquoi sa mère ne l'aime pas.

    De quoi peut-on lui en vouloir?,

     

    "Je n'étais qu'un déchet qui vivait, s'imposait par sa présence refusée, et comme une immondice qu'elle devait, jour après jour accepter, elle qui se voulait si ordonnée, si propre, si nettoyée des horreurs qu'enfant elle avait subies".

     

    Enfant, Paul se réfugie dans la magie du cinéma, dans les parties de billes avec Jeanneton ou surtout les contes de fées que la domestique Léonie adore lui lire.

     

    Une mère qui le rejette et un père souvent absent mais qui se confie malgré tout à son fils.

    Quand il lui parle, il lui parle d'une femme qu'il a jadis aimé et qui s'est suicidée.

     

    A onze ans, Paul s'éloigne du couple bancal que forme ses parents et part en pension.

    Il découvre le monde de la littérature,

    "Sevré de livres comme je l'avais été, je découvrais une vaste étendue de pensées et d'émotions que je ne soupçonnais pas, un océan inconnu, secrètement espéré, sur lequel je n'hésitais pas à lancer mon petit vaisseau vers le large".

     

    Puis c'est l'université à Lyon,

    la révélation grâce à une jeune fille, il sera écrivain!

     

    "Maintenant, ce serait en tête-à-tête intime avec la feuille de papier que je devrais libérer les bêtes, quitte à accepter qu'elles me sautent à la figure, me tirent le nez et les oreilles, m'arrachent les cheveux".

     

    Sa rencontre avec une belle comédienne,

    "pantin entre les mains d'une fée dont j'ignorais encore le véritable pouvoir",

    une actrice sexuellement désaxée.

     

    Malgré tout, Paul a la volonté formidable de trouver son chemin.

     

    C'est sa rencontre inattendue avec Danièle qui va lui révéler enfin le sens à sa vie,

    sauver quelqu'un qu'il aime.

     

    Dans ce très beau roman, on découvre peu à peu, les failles, les blessures secrètes de tous les personnages.

     

    Il est beaucoup question dans ce livre, d'un univers de grandes fortunes, de théâtre, de littérature. Les notions de masque, de personnage, de rôle nous guettent au détour de chaque chapitre.

     

    Tout n'est qu'apparence et les apparences sont trompeuses.

    Paul doit apprendre à composer avec

    "les impostures du réel".


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :