• Le Vase où meurt cette verveine/ Frédérique MARTIN

    Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-312
     
     
     
     
     
    Joseph et Zika ont environ 70 ans, ils doivent se séparer le temps de quelques examens médicaux pour Zika.
    Celle-ci est hébergée chez leur fille Isabelle, célibataire. Joseph habite lui chez son fils Gauthier et sa famille.
    Ils entament alors une correspondance pendant ce qu'ils pensent être une séparation de quelques semaines. Dans leurs lettres, ils témoignent de l'amour débordant qu'ils ont l'un pour l'autre et du manque qu'ils ressentent de ne plus se voir. Cette séparation forcée est l'occasion pour eux de se dire leur attachement, et de revenir sur leur vie ensemble.
    Très vite, l'un et l'autre découvrent leurs deux enfants comme ils ne les connaissaient pas.
    Isabelle s'avère notamment très agressive et pleine de rancoeur envers sa mère, et Gauthier n'est pas heureux en mariage.

    Voici un roman épistolaire que l'on n'est pas prêt d'oublier...
    Une histoire belle et violente. Joseph et Zika sont attachants, leur histoire d'amour et leur relation tissée au fil des années est belle.
    Notons que l'issue arrive comme un véritable coup de poing... et le tout sonne très juste.
     
    A découvrir absolument !
     

     

     

     

     


    Frédérique Martin vit près de Toulouse. Prix Prométhée de la nouvelle pour L'Écharde du silence (Le Rocher, 2004), elle a également publié un roman pour la jeunesse, Zéro le monde (Thierry Magnier, 2005), puis un recueil de poésies, Papier du sang, (N&B, 2006).

    Elle signe, avec Le vase où meurt cette verveine, son septième opus.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :