• La vie prodigieuse de Garnet Ferrari Marie Manilla

     

    la vie prodigieuse

    Editions Autrement

     

    Marie Manilla écrit ici un roman exubérant qui relate la vie fabuleuse et hors du commun d'une jeune femme, Garnet Ferrari.


    L'histoire se déroule dans l 'Amérique des années 50 à Sweetwater, ville fictive de la Virginie-Occidentale

    et commence avec la venue d'un émissaire du Vatican au domicile de Garnet.


    La jeune femme, pourvue d'une flamboyante crinière rousse et toute la peau ornée de tâches de vin,

    un peu "le dessein de Dieu imprimé sur sa peau ",

    a la réputation, malgré elle, de guérir les maladies de peau et de provoquer des miracles.


    A l'archevêque Gormley, chargé de l'affaire de sa Sainteté, elle répond irrévérencieusement:


    "Je ne crois pas toutes ces foutaises, vous savez.


    -Vous non, peut-être, mais le monde entier y croit ".


    En enregistrant par la suite une vingtaine de cassettes  à son attention,

    Garnet se révèle être une conteuse généreuse.


    C'est donc elle qui raconte la saga tragi-comique de sa famille italo-américaine et  remonte dans le passé enchevêtré  de sa famille.


    Une histoire ancrée sur des croyances et des légendes qui ont faites  d'elle

    "la descendante de Santa Garnet del Vulcano",

    une petite fille dotée de pouvoirs magiques souvent vilipendée,

    ignorée par son père  mais protégée par sa grand-mère Nonna, superstitieuse et  sa mère.


    A la naissance de Garnet:


    "Maman souleva la couverture rose, révélant un bébé couleur de porto aux allures de globe, avec des cheveux flamboyants dressés en cône comme un volcan.


    J'imagine que maman chercha une surface brillante où poser son regard,

    mais comme elle n'en trouvait pas, elle me tendit vers eux, des larmes indéfinissables dans les yeux.


    -"Elle est belle, hein? Elle est tellement belle."


    Peut-être étaient-ce les hormones qui parlaient; mais il est plus probable que c'étaient là les paroles d'une femme qui ne comprenait pas qu'elle ait pu tisser un tel monstre en son sein.

    Mais j'étais son monstre à elle et si elle ne voulait pas de moi, personne n'en voudrait".



    Un roman fabuleux et apaisant qui évoque avec bienveillance et humour le thème de la différence.


    Sainte ou non, la jeune femme comprend que la frontière entre le mythe et la réalité

    est toujours très floue et que certains aspects de nous-mêmes dont nous pouvons avoir honte,

    peuvent aussi se révéler l'origine de notre plus grande force et notre salut.
     





     

     

    Partager sur Facebook

     

     

    Pour suivre l'actualité des éditions Autrement, cliquer ICI


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :