• La suite ne sera que silence Christian Bindner

    gif gratuit coeur
    2014-05-08 10.12.48
    Editions Le Passeur
     
    Christian Bindner: journaliste et chroniqueur judiciaire.

    Son personnage, Baptiste Chauvalet, est jugé pour meurtre.
    Il a tué le violeur de son fils Léo, 7 ans.
    Quatre longues heures le séparent du verdict et pour tromper cette douloureuse  attente, il essaie d'analyser le procès, l'histoire terrible qui lui est arrivée.
     
    "Peut-on croire en Dieu face à la mort de son enfant?" s'interrogeait Camus.

     Mi- polar, mi-histoire d'amour.

    Cet homme est un assassin, il a prémédité le meurtre, il a traqué le tortionnaire de son enfant.
     
    "Il avait l'air si parfaitement serein et heureux , le salaud! Je crois que c'est là, à ce moment précis, que j'ai décidé de le tuer."

    Meurtrier mais honnête homme car dans le fond il a des convictions, militant des droits de l'homme, contre la peine de mort.
    Mais le jour où ce drame lui tombe dessus, le jour où l'on touche à son enfant, à la chair de sa chair, il a une réaction de père, il renie toutes ses convictions humanistes et bascule, pour la justice, du mauvais côté et devient un assassin.
    Submergé par la douleur, il franchit la mince frontière entre le bien et le mal.
     
    "Au bout du compte, ce que je dois bien appeler ma vengeance m'a conduit dans une impasse, ici, dans ce palais de justice vaisseau pour l'oubli."

    L'auteur se confond avec son héros, qui lui aussi est dessinateur judiciaire.
    On apprend plein de choses sur le fonctionnement et les coulisses de la justice française.
    A travers ce roman, on assiste également à un balayage d'un certain nombre de personnages croisés dans des grands procès qui ont impressionné Christian Bindner.
    Ces véritables personnages interfèrent dans ce roman qui est une fiction car Baptiste , qui cède à un coup de folie, est un personnage de fiction.

    Un livre qui se lit d'une seule traite et qui aborde une question extrêment délicate:

    Jusqu’où irait-on par amour pour son enfant? 
     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :