• Into the wild/ Jon Krakauer

     
     
    Inspiré d'une histoire vraie...
     
     
    "Le plus important dans la vie, n'est pas d'être mais de se sentir fort".
     
    Dans des contrées lointaines façonnées par les rêves, il est un pays qui a échappé aux griffes ravageuses de la civilisation.
     
    Un monde farouche, enchanteur et libre.
     
    L'Alaska.
     
    L'Alaska est l'état le plus grand des Etats-Unis;
    il s'étend sur 1,5 millions de km carrés.
     
    99% de cette immensité, loin des tensions et du progrés, demeurent inhabités et sauvages.
     
    On ne peut compter que sur ses propres efforts pour rester en vie.
     
     
    Au début du livre, Chris Mc Candless est à Atlanta. Il est diplômé de l'Université d'Emory.
     
    Il est au moment clé de sa vie où il va prendre une énorme décision.
     
    Il s'affranchit de ses études et va s'affranchir de Chris Mc Candless.
     
    Il se débarrasse de son ancienne identité pour partir à l'aventure sous le nom
     
    d'Alexander Supertramp.
     
    C'est le personnage qu'il s'est crée.
     
    Une sorte d'aventurier vagabond, qui peut tout faire, tout accomplir.
    Il veut se rapprocher de la terre et des gens qui ne sont pas esclaves du dollar et des standards imposés par le matérialisme qu'il ne supporte pas.
     
    Il va vers l'ouest.
    Pour retrouver la sauvagerie en nous ou dans la nature.
     
     
    Pendant son enfance, sa famille a eu beaucoup de moments difficiles qu'il a dû traverser.
     
    Il les a surmontés en vivant des aventures étonnantes.
    On aurait pu croire qu'il éviterait les gens mais il ne se détourne pas des autres.
     
    Il aime les gens mais pas la foule.
     
    Il passe du temps avec certaines personnes et tisse des liens forts.
    Elles sont toutes plus ou moins fascinées par lui.
     
    Lorque Chris part, il ne laisse aucun mot à sa soeur, il ne dit rien à ses parents.
     
    C'est un aspect très déroutant et très contreversé de l'histoire.
    Il est parti comme ça et ne les a jamais recontactés.
     
    Il est ni suicidaire, ni schizophrène, ni spécialement fou.
     
    Exalté mais pas fou.
     
    Il est extrêmement charismatique, intelligent et discipliné.
     
     
    Après avoir lu deux fois le livre de Krakauer, Sean PENN s'est renseigné sur les droits d'adaptation pour savoir s'ils étaient disponibles pour le cinéma.
     
    Sean PENN réalise le film dix ans après.
     
    sean-penn-into-the-wild
     
    "Chris m'a pris aux tripes et y est resté. Et il y est toujours".
     

    -"La nature...

    sauvage...

    -Et quand on est là, qu'est-ce qu'on fait?

     

    -On vit quoi!

    Dans l'instant, dans l'ici et le maintenant.

    Ma fuite, hors de cette société infecte".

     

    Le réalisateur a été bluffé par la présence physique de Emile HIRSCH, par son espièglerie, par l'intelligence de son regard.

    emile

    "Pour l'essentiel, les images me sont venues tout droit des pages du livre et sont très proches du résultat final.

    Le film est la réponse à cela". Sean PENN

     

    Extrait du film:

     

    "-Pourquoi les gens jusqu'au dernier sont si nuls les uns avec les autres?

    ça rime à rien. Tout juger, tout dominer.

    -De quels gens on parle?

    -Les parents, les hypocrites, les hommes politiques".

     

    Alexander Supertramp a mûri, a traversé des moments difficiles sur un plan personnel. Il a eu des problèmes émotionnels mais les a réglés en entreprenant des voyages incroyables.

     

    Ce que nous prenons pour acquis ne l'était pas pour lui.

    Il voulait agir.

    C'est en Alaska pour lui que c'est le plus difficile et le plus gratifiant.

    Il est fasciné par tant de beautés et de splendeurs.

    Là-bas, sans la chasse, l'être humain ne peut pas survivre.

    On ne chasse pas par plaisir.

    Rien n'est perdu là-bas; c'est un pays bien trop rude pour qu'un animal ou un humain ne gâche quoi que ce soit.

    Il y a peu de plantes comestibles dans la forêt à part les baies et quelques plantes saisonnières.

     

    Alexander part en Alaska et entreprend un voyage initiatique.

     

    "Si tu veux un truc dans la vie, il faut le saisir"

     

    Mais il ne faut pas rester seul trop longtemps dans la nature.

    On devient fou, on se met à parler tout seul et la nature peut refermer ses pièges sur nous...

     

    J'espère vous avoir donné envie de découvrir le livre de Krakauer

    et

    le film bouleversant de Sean Penn!

     

     

     

    A lire aussi:

     

    Sylvain-Tesson-Dans-les-forêts-de-Sibérie1
     
    Pour assouvir son besoin de liberté, Sylvain Tesson a choisi de vivre seul, de février à juillet 2010, dans une cabane en pleine taïga sibérienne, sur les bords du lac Baïkal, faisant l’expérience du silence, de la solitude et du froid.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :